Prime d’assurance habitation, système d’alarme et télésurveillance

Amrani 20/05/2017

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page a été notée 1 fois avec une moyenne de 5,00 sur 5. Vous pouvez vous aussi la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.


En matière d’assurance pour habitation, il existe plusieurs options permettant de réduire avantageusement la prime d’assurance versée à l’assureur. Parmi ces options, la pause d’un système d’alarme et/ou d’un système de télésurveillance. Quels avantages et quels critères pour bénéficier de cette baisse de cotisation ?

Les dispositifs de sécurité et le contrat d’assurance habitation

AlarmDans ce type de contrat, l’assureur peut exiger l’installation d’un système d’alarme ou de télésurveillance. Certains établissements font même des offres particulières en ce sens à leurs clients. En fonction des informations renseignées par les clients, les assureurs déterminent les indemnisations et les niveaux de risques.

Un constat est fait par rapport à la valeur des biens à assurer et peut-être aussi par rapport à la sensibilité de la zone géographique. Si les risques sont trop grands, les assureurs peuvent imposer à leurs clients la pose d’un dispositif de sécurité adéquat. Sans cette mesure de protection, les assureurs peuvent faire grimper le montant de leurs primes, limiter l’indemnisation ou carrément faire perdre les droits à la garantie. En se conformant à leur demande, les risques sont alors minimisés pour les compagnies d’assurance en cas de problème et les assurés paient un peu moins de cotisations

S’équiper d’un système d’alarme est toujours un avantage pour les assurés, car c’est une protection de plus pour leurs biens. Par ailleurs, l’installation d’un système d’alarme, avec ou sans télésurveillance, peut être un moyen de substitution par rapport aux exigences d’une compagnie d’assurance. En effet, celle-ci peut exiger, selon le constat, l’installation de dispositifs qui peuvent coûter assez cher. Par exemple, des grilles de protection, des serrures haute-performance, des portes blindées, etc. La présence d’un système d’alarme et/ou d’une télésurveillance peut être suffisante pour certaines compagnies d’assurance. La plupart d’entre elles proposent à leurs clients leurs propres dispositifs, mais l’on peut également choisir et acheter une alarme ailleurs, comme sur ce site.

Système d’alarme et télésurveillance : des normes et des critères exigés par les assurances

Il ne s’agit donc pas de disposer de n’importe quel dispositif ou service, car il existe des normes à respecter. Concernant d’abord les systèmes d’alarme, ceux-ci doivent avoir la certification NF A2P à 2 boucliers. Des normes qui assurent une fiabilité du dispositif, notamment pour la levée de doute. Souvent, les seules images fournies par les caméras ne suffisent pas pour une levée de doute. Un dispositif d’enregistrement audio indépendant est aussi exigé en complément. En outre, la centrale d’alarme doit être suffisamment protégée et à l’abri d’un éventuel sabotage. Quant au service de télésurveillance, la norme NF Service garantit la qualité et le sérieux des prestataires. Puis, il existe aussi la certification APSAD qui est un label remis par le Centre National de Prévention et de Protection – CNPP. Il faut enfin savoir que seuls les professionnels agréés APSAD R81 peuvent délivrer un certificat de conformité de l’installation d’un système d’alarme. Le seul document valable pour l’assureur en cas de sinistre.

//

Poser une question ou réagir à cet article