Sol industriel, comment bien choisir ?

aymen 28/05/2017

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.


Dans un bâtiment à vocation industriel, certains points requièrent plus d’attention que dans un bâtiment à usage habitation. Grâce aux différentes avancées technologiques, vous avez un choix infini en ce qui est des revêtements,  de quoi vous rendre perplexe devant cette infinité de choix.

Les types de sols au choix

La résine est sans aucun doute la plus utilisée sur les sols industriels. Cet engouement vient sans aucun doute de ses nombreuses qualités. Dotée d’une excellente résistance, la résine est moins sujette aux rayures et aux déformations suite à des chocs répétés. Question nettoyage, la résine est totalement lisse et n’a pas de jointures, lui permettant de garder son éclat du premier jour. Sa haute résistance aux produits chimiques le rend impassible face aux produits de nettoyage, mais aussi aux stockages de produits chimiques. La résine est aussi l’alliée des chambres froides à cause de sa grande résistance thermique. Les dalles en béton est aussi un sol industriel assez répandu. Sa longévité et sa résistance en font un support extrêmement rentable. Pour les soucieux de l’environnement, le béton est un matériau recyclable et non polluant.

La pose des sols industriels

Le sol en résine est extrêmement facile à poser puisqu’il faut généralement deux jours environs. Cela va aider à réduire le temps d’arrêt de production, vous épargnant ainsi une importante perte d’argent. L’avantage, c’est que vous pouvez poser la résine vous-même. Pour la préparation du sol, vous avez le choix entre trois méthodes de pose : le grenaillage pour les surfaces contraignantes,  le ponçage  pour les petits espaces ou le fraisage qui se fait grâce à un appareil spécial qui permet d’enlever plusieurs couches de béton ou de résine. Une fois la préparation terminée, commencez par déposer une couche primaire, une couche de masse une fois la couche primaire sèche et terminez par une couche de finition qui sert à donner un esthétique à l’ensemble. En ce qui est des dalles de béton, elles requièrent l’intervention d’un  professionnel. Vous trouverez sur la toile des prestataires émanant de toute la France même en Suisse. Si vous cherchez par exemple un professionnel de la pose de sol industriel Léman Suisse, il vous suffit de scruter les annuaires en ligne.

Prix et entretien d’un sol industriel

Le sol en résine nécessite  un certain entretien pour résister dans le temps. A l’aide d’un aspirateur, l faut enlever les grosses couches de saleté. Une couche de serpillère suffit ensuite pour redonner tout son éclat à la résine. Attention toutefois aux produits trop corrosifs qui risquent d’endommager la résine. Quant au béton, il est recouvert d’une couche de protection qui le protège des chocs. Le renouvellement fréquent de cette  protection vous permettra de mieux conserver vos dalles en béton. En ce qui est du prix, il faut compter dans les 60 euros le pot de 2,5kg  pour la résine. Pour la pose des dalles en béton, le prix va varier d’un prestataire à un autre.  Toutefois, les prix avoisinent généralement les 60euros le m². Afin d’économiser sur les coûts de vos travaux, n’hésitez pas à jouer la carte de la concurrence en comparant les offres.

//

Poser une question ou réagir à cet article