Quels EPI sur vos chantiers BTP ?

aymen 20/07/2020

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.


Le secteur du BTP est particulièrement à risque en ce qui concerne les accidents de travail. C’est pourquoi, une série de mesures préventives ont été créées pour limiter au mieux ces accidents.

Le port d’équipements de sécurité adapté à chaque corps de métier est essentiel. Ces équipements que l’on appelle également des « EPI » sont destinés à protéger leurs utilisateurs des différents types de risques sur différentes parties du corps.

Les chaussures de sécurité, les masques, les gants, les casques, les harnais, etc. Sont tous des EPI. Ces derniers doivent être choisis en fonction des besoins de chaque poste.

Voici un guide dédié à celles et ceux qui souhaitent mieux comprendre comment choisir les EPI de chantier.

EPI de chantier, présentation générale

Un EPI de chantier est un Equipement de Protection Individuelle qui désigne un dispositif dont l’objectif principal est de réduire au maximum le risque d’accident de travail.

Fournir des EPI adaptés est une obligation légale pour tout employeur. Cette obligation fait d’ailleurs l’objet de précisions claires au sein du Code du Travail.

Le port d’un EPI de chantier s’ajoute toujours à un ensemble de mesures préventives d’organisation, de formation, et d’information, mises en place pour préserver la santé des travailleurs.

Qu’il s’agisse de travailleurs permanents ou temporaires, le port d’un EPI sur le chantier est obligatoire.

Différents EPI peuvent être indiqués en fonction de la nature des risques liés à chaque métier, mais également des risques spécifiques liés à chaque chantier.

En outre, il existe trois catégories d’EPI :

  • Les EPI de classe I pour les risques mineurs.
  • Les EPI de classe II pour les risques pouvant engendrer des dégâts importants.
  • Les EPI de classe III pour les risques majeurs pouvant entraîner la mort.

Quels sont les risques à ne pas porter d’EPI ?

Ne pas porter les EPI recommandés sur un chantier est tout simplement impensable ! Les risques vont de la simple blessure, aux dégâts graves, et peuvent même aller jusqu’à la mort.

Pourquoi devrait-on prendre des risques inutiles et mettre en jeu sa santé alors que des équipements sont justement prévus pour éviter les accidents.

En outre, ne pas porter d’EPI peut être considéré par l’employeur comme une faute grave et justifier un licenciement.

Côté employeur, il faut savoir que tout manquement à l’obligation de fournir des EPI conformes à ses salariés est passible d’une amende, ainsi que d’une peine d’emprisonnement. Des boutiques en ligne comme FIP Center permettent de s’équiper en équipements de sécurité et fournitures industrielles pour professionnel.

Dans tous les cas, le port d’EPI va dans le sens de la santé et du bien-être des travailleurs. Alors, s’il est vrai qu’il faut parfois un temps d’adaptation pour se faire au port d’un masque, d’une paire de gants ou autre, au final, c’est la santé qui en dépend, et à ce titre, on ne saurait s’en priver.

Quels sont les différents types d’EPI de chantier ?

Il existe une multitude d’équipements de protection individuelle. En voici les principaux :

EPI pour la tête

Le principal équipement de sécurité pour la tête est le casque. Il existe plusieurs catégories de casques en fonction du niveau de risque, mais globalement, ceux-ci doivent être conforme à la norme NF EN 397/A1.

Le casque permet de protéger le crâne contre la chute d’objets, notamment. En fonction des métiers, des finitions plus complexes peuvent être envisagées. On parle alors de casque avec visière, de casque avec masque intégré, ou encore, de casque avec cagoule.

À noter que les casques ont une durée de vie limitée et qu’il est capital de les changer après la date limite d’utilisation indiquée par le fabricant.

Pour information, le prix d’un casque varie généralement entre 4 et 20 euros.

EPI pour les voies respiratoires

La protection des voies respiratoires (nez et bouche) est primordiale sur un chantier où de nombreuses poussières sont dégagées.

S

Le port d’un masque adapté permettra de limiter ou d’annuler l’inhalation de poussières pouvant être corrosives ou toxiques, lorsqu’elles émanent de produits chimiques.

Le port d’un masque est d’autant plus important lorsque le travailleur exerce dans un lieu fermé ou très peu aéré. Il s’agit alors d’une nécessité vitale.

Il existe plusieurs sortes de masques pouvant coûter entre 1 et 850 euros pour les dispositifs les plus complexes intégrant un système de ventilation assistée.

EPI pour les yeux

Les yeux sont un organe sensible qu’il est primordial de protéger lorsque l’on travaille sur un chantier.

Ceux-ci peuvent être soumis à rude épreuve avec les nombreuses poussières qui se dégagent, mais également, avec le risque de projection et d’éclats de certains matériaux de construction.

Le port de lunette ou de sur-lunettes de protection est donc obligatoire pour certaines activités.

Vêtements de travail

Les vêtements de travail offrent également différents niveaux de protection suivant les besoins de chaque métier :

  • Protection contre le feu
  • Protection contre le froid
  • Protection contre les intempéries

Dans tous les cas, les vêtements de protection de chantier doivent respecter la norme  ISO 13688.

Chaussures de sécurité

Les chaussures de sécurité font partie des équipements de base pour tous les opérateurs intervenant sur un chantier. En effet, les risques d’écrasement, de perforation, de choc, etc.  Sont nombreux.

Il existe, là encore, de nombreux modèles de chaussures de sécurité. Pour les choisir, il convient d’établir la liste des dangers par métier, et d’opter pour une catégorie de chaussures aux normes.

Gants de protection

La protection des mains est essentielle lorsque l’on travaille sur un chantier. Une blessure à la main signifie un arrêt de travail assuré. Pour cela, le choix de gants adaptés au type de risque de chaque métier est nécessaire.

EPI auditifs

Sur certains chantiers, des machines peuvent émettre un bruit très important. Pour que les opérateurs puissent travailler dans des conditions confortables et acceptables, il est nécessaire de les équiper de protection spécifique contre le bruit.

Pour ce faire, il est possible d’opter pour des protections au format casque, des bouchons jetables ou moulés.

EPI contre les chutes

Les travaux réalisés en hauteur doivent être encadrés et sécurisés à l’aide d’EPI adaptés. Les harnais, les cordages, les longes, les points d’encrage et les connecteurs, font partie du matériel de protection de base dans ces cas là.

Comparer gratuitement des devis pour vos travaux

//

Poser une question ou réagir à cet article