Perte d’autonomie des seniors : les conseils pour aménager son habitat

pierre 05/03/2019

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.


81% des chutes des personnes âgées ont lieu à leur domicile. Avec l’avancée dans l’âge, les personnes âgées sont de plus en plus exposées aux risques de chute dans leur maison. La perte d’autonomie peut bouleverser leur quotidien. Malgré les risques, certaines personnes âgées souhaitent tout de même continuer de vivre à leur domicile. Pour respecter ce souhait, il existe de nombreuses solutions pour créer un environnement adapté et sécurisé, permettant ainsi à nos aînés de vivre plus longtemps chez eux.

Etat des lieux des pièces dangereuses : les facteurs de risque

La prise de médicaments, la perte de l’équilibre, la perte de la masse musculaire, les troubles de la vision ou de l’audition sont des facteurs qui augmentent le risque de chute ou de blessure. Les chutes peuvent survenir à n’importe quel endroit de la maison ; on note tout de même que certaines pièces sont plus dangereuses que d’autres, à savoir :

  • la cuisine
  • la salle de bain
  • les escaliers
  • l’extérieur

De manière générale, il est important de bien identifier les facteurs à risque dans chacune de ces pièces :

  • les fils électriques au sol peuvent faire trébucher
  • les objets, les plantes et les petits meubles pouvant gêner à la circulation
  • les animaux domestiques qui se prennent dans les pieds
  • les tapis qui risquent de glisser
  • un mauvais éclairage, entraînant une mauvaise visibilité
  • certains produits ménagers comme la cuisinière à gaz

Réorganiser les zones, objets ou meubles dangereux dans la maison permet d’ores et déjà de réaliser une première adaptation à moindre coût.

Quels sont les petits aménagements pour la prévention des chutes à domicile ?

Aménager son logement pour prévenir des chutes ne veut pas dire transformer sa maison du tout au tout et faire de gros travaux. Parfois, seulement de petits aménagements suffisent. Voici quelques exemples :

  • le rangement : Un plan de travail dégagé, des placards avec des lumières, des placards escamotables, des portes coulissantes
  • des systèmes antidérapants : sur les marches des escaliers, sous les tapis, sous les pieds des meubles
  • un bon éclairage : chemin lumineux, éclairage automatique extérieur et intérieur dans les couloirs
  • une disposition des interrupteurs stratégiques pour éviter de marcher dans le noir
  • installation de rampes ou de barres de maintien dans des endroits stratégiques : cuisine, salle de bain, couloir, escaliers, extérieur …
  • installer des ranges fils ou aligner les fils aux murs
  • couvrir les angles des meubles
  • installation d’outils d’alertes : téléalarme, téléassistance, détecteur de fumée
  • positionner des chaises dans la chambre et la salle de bain pour l’habillement et dans l’entrée pour enlever ses chaussures
  • libérer les lieux de passage : plantes et meubles

Une fois ces petits aménagements mis en place, la majorité des facteurs à risques auront été supprimés.

Quels sont les aménagements importants pour l’adaptation du domicile pour les personnes âgées ?

Parfois il est nécessaire de réaliser des travaux plus importants pour permettre à une personne dépendante de garder une part de son autonomie. Voici nos conseils :

  • L’installation d’un monte-escalier ou d’un ascenseur privatif est parfois nécessaire pour assurer les déplacements à l’intérieur, comme à l’extérieur de la maison ;
  • dans la cuisine, la cuisinière à gaz peut être remplacée par des plaques électriques. Cela permet d’éviter les brûlures et les fuites de gaz ;
  • dans la chambre, il est possible de louer ou d’acheter un lit médicalisé permettant la réalisation de soins en toute sécurité ;
  • dans la salle de bain, l’installation d’une douche sécurisée ou d’une baignoire avec porte permet de faciliter la circulation lors de la toilette.

Pour ces types d’aménagement, il existe des réductions d’impôts et des aides pouvant participer au financement de ces installations.

//

Poser une question ou réagir à cet article