Les différents critères pour sélectionner une pompe immergée.

Amrani 19/04/2018

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page a été notée 1 fois avec une moyenne de 5,00 sur 5. Vous pouvez vous aussi la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.


Comme son nom l’indique, une pompe immergée est une pompe plongée dans l’eau qu’elle doit mettre sous pression. Il faut savoir que les pompes de surface sont limitées à environ 8 m en ce qui concerne la hauteur d’aspiration d’eau. Lorsque l’on doit pomper de l’eau qui se trouve à une profondeur importante, il n’y a alors pas d’autre solution que de se tourner vers une pompe immergée. C’est donc le cas pour certains puits et pour la plupart des forages. Prenez le temps de bien penser votre système et de relever avec précision les différents paramètres qui vont vous permettre de faire le bon choix. Le dimensionnement adéquat de la pompe est un gage de bon fonctionnement et cela va permettre d’optimiser la durée de vie de la pompe qui ne travaillera pas en sur-régime.

Une pompe immergée dans un puit pour arroser son jardin

La pression

Elle indique la capacité de la pompe à propulser l’eau dans le circuit. Pour comprendre la pression, il faut connaître la Hauteur Manométrique Totale ? C’est un paramètre essentiel pour choisir une pompe immergée, il s’agit en effet de la pression que doit exercer la pompe pour mettre le liquide en mouvement et lui faire atteindre un point d’utilisation qui se trouve à une certaine hauteur et à une certaine distance du point de pompage. La pression (ou Hauteur Manométrique Totale) s’exprime couramment en bars, mais on peut aussi utiliser les unités suivantes : 1 bar = 10mCE (mètre colonne d’eau) = 1 Kg de pression.

Comment la calculer ?

Pour définir la H.M.T et ainsi pouvoir définir la pression qui correspondra à un besoin spécifique, il faut faire la somme de quatre paramètres ce qui donne la formule Ha + Hr + Pc + Pu :
– Ha : la hauteur d’aspiration correspond à la distance entre la surface de l’eau et l’axe de la pompe. Pour une pompe immergée, Ha est toujours égale à 0.
– Hr : la hauteur de refoulement est la distance entre le point de pompage et le point de refoulement. Il faut bien prendre le point de sortie le plus haut si l’on alimente un réseau.
– Pc : les pertes de charge (cf ci-dessous).
– Pu : la pression utile souhaitée par l’utilisateur.

Les pertes de charge

Si la plupart des éléments sont simples à calculer pour déterminer la hauteur manométrique totale, l’évaluation des pertes de charge est plus complexe. Il y a en effet les pertes de charge linéaires qui dépendent du type et du diamètre de la canalisation employée. Plus les canalisations sont grosses, plus l’eau va circuler de façon rapide. Et en fonction du matériau, des frottements vont s’exercer et ralentir le flux. Ensuite il faut prendre en compte les pertes de charge singulières qui sont dues aux coudes, aux changements de direction et aux vannes du réseau qui vont rendre l’acheminement de l’eau plus difficile. Pour faire une évaluation rapide afin de choisir votre pompe de forage, vous trouverez des tableaux simples d’utilisation sur le web.

Pompes immergées pour forages et puits

Le débit

C’est le volume d’eau qu’une pompe immergée pour forage est capable d’acheminer à un point donné en une heure. Il s’exprime donc en m³/h et doit correspondre aux besoins que vous aurez définis pour votre installation. On l’estime en général à un tiers des besoins journaliers.
Quel que soit votre projet, n’oubliez pas de consulter la réglementation sur les forages.

Comparer gratuitement des devis pour vos travaux

Les plus recherchés: pompe de surface

//

Poser une question ou réagir à cet article