Le chauffe-eau solaire fonctionne avec la pompe à chaleur

Amrani 27/12/2016

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page a été notée 1 fois avec une moyenne de 5,00 sur 5. Vous pouvez vous aussi la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.


chauffe-eau-solaire-pompe-chaleurUne PAC est le plus souvent destinée à alimenter un chauffage et dispose dans la plupart des cas d’une unité extérieure. Elle est composée de quatre éléments principaux: le compresseur, l’évaporateur, l’échangeur et le détendeur. Complètement intégrée au chauffe eau et fonctionnant avec l’air ambiant du local dans lequel elle est installée, elle produit dans ce cas de l’eau chaude sanitaire (ECS).

Le module d’une puissance de 1,52 kW (pour une puissance électrique absorbée de 0,43 kW) revendique un coefficient de performance (COP) de 3,54 à 15 °C de température d’air ambiant, pour une température d’eau de 45 °C.

Ainsi, en moyenne, 1 kW de consommation électrique produit un peu plus de 3,5 kW thermiques. Séduisant, mais attention: le COP diminue quand la température ambiante baisse – et augmente à l’inverse. L’appareil doit être installé dans un local où règne une température ambiante comprise entre 0 °C et 35 °C. La pompe à chaleur est associée à un ballon d’une capacité de 285 litres et à une résistance électrique d’appoint. Cette dernière est destinée à prendre le relais de l’échangeur lorsque la température ambiante est trop basse, ou à augmenter ponctuellement la température de l’ECS. La PAC seule procure une eau à 55 °C

Points clés

  • Ensemble compact tout-en-un
  • Installation et paramétrage aisés
  • Pas de groupe extérieur

et l’apport de la résistance permet de monter à 65 °C. Dans de bonnes conditions, 1000 litres peuvent être produits en 24 heures. Doté de plusieurs vitesses, le ventilateur affiche un débit volumique de 250 m³/h.

Pomper les calories dans l’air ambiant

Le Vitocal 160-A fonctionne en application sur air ambiant et prélève les calories directement dans le local où il est installé. Il s’utilise également en application sur air extrait. Il aspire alors l’air chaud évacué de la salle de bains ou de la cuisine par la ventilation mécanique (VMC), le fait passer par ses échangeurs puis le refoule à l’extérieur par une gaine d’évacuation. Ce dispositif fonctionne en liaison avec des bouches d’admission d’air frais dans les pièces d’habitation.

Les deux systèmes sont disponibles en option dans une variante avec échangeur de chaleur solaire intégré. Ce dernier peut être raccordé à des capteurs plats (jusqu’à 6 m²) ou à des capteurs à tubes sous vide (jusqu’à 3 m²). L’apport solaire est privilégié lors des jours d’ensoleillement pour réchauffer le ballon, puis la PAC se met en route pour compléter le processus lorsque les capteurs ne sont plus suffisants. L’appareil est enfin doté d’une régulation conviviale avec un écran d’affichage permettant de paramétrer les différents programmes grâce à un nombre limité de touches. La régulation peut également piloter, le cas échéant, l’installation solaire intégrée.

Le ballon thermodynamique Vitocal 160-Amesure 185 cm de hauteur pour un diamètre de 70 cm et un poids compris entre 105 et 110 kg à vide. La cuve est dotée d’une protection par anode consommable. Entièrement pré-assemblé, il ne nécessite que les raccordements aux conduites d’eau, d’évacuation des condensats et à une prise de courant normalisée. Le groupe allemand Viessmann, spécialiste des générateurs de chaleur (de 1,5 à 20000 kW) et dont le siège se situe à Allendorf, dans le land de Hesse, affiche un chiffre d’affaires de 1,4 milliard d’euros. Comptant 8200 salariés, il dispose de 12 usines en Allemagne, en Autriche, au Canada, en Chine, en France et en Pologne.

//

Poser une question ou réagir à cet article