Investissez en SCPI et réalisez vos objectifs patrimoniaux !

aymen 27/04/2018

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.


Un contribuable qui souhaite investir dans l’immobilier locatif peut choisir un mode de placement comme la SCPI ou Société Civile de Placement Immobilier afin de percevoir un rendement honorable avec un faible risque. Il s’agit de constituer un patrimoine qui dure sur le long terme en confiant la gestion de l’investissement à une société spécifique agréée par l’AMF ou Autorité des Marchés Financiers.

Ce qu’il faut savoir sur les différents types d’acquisitions en SCPI

Les acquisitions en SCPI dépendent de la situation financière de l’investisseur. En effet, celui-ci peut choisir entre différents types d’acquisitions de parts : une acquisition de pleine propriété, une acquisition en démembrement ou une acquisition via un contrat d’assurance vie. Tout d’abord, concernant l’acquisition en pleine propriété, l’opération consiste à payer en entier le prix de la part de SCPI et d’avoir des revenus perçus de ces parts. Ensuite, pour l’acquisition en démembrement, il s’agit de diviser la propriété d’un bien en deux droits différents : l’usufruit et la nue-propriété. Ainsi, lorsque le souscripteur décide de devenir un usufruitier, il doit verser uniquement le montant du droit qu’il a acquis et bénéficier des revenus générés par la SCPI. Enfin, pour l’acquisition via un contrat d’assurance vie, c’est une technique indirecte de réaliser un investissement qui présente plusieurs avantages dont : la réduction des frais d’acquisition, la possibilité de réinvestissement, l’octroi d’une contrepartie venant de la compagnie d’assurance ainsi que d’une importante liquidité.

Sur quoi doit reposer le choix d’une SCPI ?

Un investisseur doit réfléchir sur différents critères avant de se lancer dans un investissement immobilier en SCPI. Et il doit se référer principalement à ses propres besoins comme ce qui est expliqué dans le scpi.biz. Par conséquent, il faut tout d’abord qu’il détermine son objectif matrimonial, c’est-à-dire qu’il doit choisir la meilleure option qui pourra lui privilégier en même temps une constitution de capital, une défiscalisation et des revenus complémentaires. Ensuite, le bon déroulement d’un investissement en SCPI dépend également de la performance de la société de gestion, c’est pourquoi il est important de se renseigner sur son historique et sur ses actifs. Le souscripteur doit aussi tenir compte du montant de la capitalisation de la SCPI, de sa capacité en matière de Report à Nouveau ou RAN et de la performance locative de la SCPI. Notons que le RAN est une part de revenu ou ratio qui n’est pas distribuée aux associés mais qui est destinée à faire face aux aléas économiques. Enfin, le dernier critère est la politique d’investissement qui est relatif à l’emplacement du bien, à la liquidité des parts, à la rentabilité et à la qualité des locataires.

//

Poser une question ou réagir à cet article