Construction immobilière à crédit, les différentes possibilités

aymen 16/06/2020

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.


Envie de vous lancer dans la construction immobilière ? C’est le must des investissements à faire dans le contexte actuel. Les banques peuvent notamment vous aider pour le financement. Voici les différentes alternatives disponibles.

 

Le crédit immobilier sur 20 ans

Le plus classique et le plus simple des financements à crédits pour une construction immobilière sont le crédit immo. Conclus sur une moyenne de 20 ans, c’est l’une des prestations bancaires les plus prisées du moment en Belgique. Pour une construction immobilière de A à Z, sous-jacentes à un achat immobilier, il est tout à fait possible de conclure ce genre de crédit. Il en est de même pour les petites réparations après l’achat d’un bien. Ce qui n’est, pour information, pas éligible à un crédit travaux.

Le crédit immobilier est en tous les cas un prêt affecté. À ce titre, vous devez fournir des justificatifs pour en profiter : un devis d’une entreprise de construction, d’un artisan, etc. En outre, choisissez bien votre capital à emprunter et les conditions de remboursement de votre emprunt en fonction de vos possibilités financières.

Attention, un emprunt de ce type vous engage jusqu’à son parfait remboursement. Aussi, avant de signer un contrat, on vous conseille de bien choisir votre prestataire. Pour ce faire, comparez les offres des différentes banques belges et faites une simulation d’emprunt.

 

Le prêt épargne logement ou PEL

Le prêt épargne logement ou PEL est également une autre alternative pour le financement de votre construction immobilière. Selon l’expert en comptabilité à Ixelles en Belgique, c’est un moyen pour profiter d’un meilleur taux  de crédit pour la réalisation de votre projet. A savoir que le PEL vous ouvre les portes à un capital de 92 000 euros maximum.

Le PEL peut toutefois être combiné à d’autres aides financières régionales ou locales pour vous aider dans le financement de votre projet de construction. Tout dépend de l’emplacement de votre futur bien.

Bien évidemment, le PEL est disponible auprès des banques. Pour sa souscription, vous allez devoir fournir certains justificatifs. Faites-vous conseiller par votre expert-comptable pour mettre toutes les chances de votre côté.

 

Le PTZ ou Prêt à taux Zéro

De plus en plus d’expert en comptabilité à Ixelles et à Bruxelles proposent ce genre d’emprunt à leurs clients. Et pour cause, c’est un emprunt financé par l’État qui propose énormément d’avantages. Comme son nom l’indique notamment, avec ce type de contrat, vous allez éviter les taux d’intérêt. Ce qui minimise les charges liées à votre projet d’investissement.

Attention toutefois, le PTZ ou Prêt à Taux Zéro ne s’applique que pour la construction d’un logement neuf dans certaines zones comme a ou B1. Ce doit être une résidence principale. Aussi, vous ne devez pas avoir un premier bien qui vous a déjà servi de résidence permanente pendant les 2 dernières années avant votre demande.

C’est un prêt conventionné. Il ne peut vous permettre toutefois que le financement de 40% maximum de la nouvelle construction. Heureusement, il est possible de le combiner à d’autres financements pour vous permettre de réaliser rapidement votre projet immobilier.

//

Poser une question ou réagir à cet article