Combien coûte une assurance dommage-ouvrage ?

pierre 24/09/2019

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.


L’assurance dommage-ouvrage est une obligation en France pour les travaux de construction. Elle est inscrite dans la loi Spinetta et a pour principal objet la protection du propriétaire contre divers dommages qui peuvent survenir sur l’ouvrage. Le prix de cette assurance varie d’un assureur à un autre. Néanmoins, son calcul est fait en appliquant un taux compris entre 0,8% et 12%. Le calcul prend également en compte un certain nombre de critères très précis. Cet article vous en parle.

Calcul du coût d’une assurance dommage-ouvrage

Le calcul du prix de l’assurance dommage ouvrage est propre à chaque assureur. Cependant, ce calcul suit certains critères bien définis qui aideront l’assuré à se faire une idée sur ce qu’il faudra payer. Le calcul de la prime de l’assurance dommage-ouvrage est fait en respectant un taux deux principes :

  • Le taux doit absolument être compris entre 0,8% et 12%
  • La prime est calculée sur le coût total des travaux réalisés
  • Le coût minimum d’une assurance DO est de deux mille sept cent cinquante euros (2750 €)

Ensuite, le calcul du coût de l’assurance dommage-ouvrage tient compte de la nature de la construction. Il tient également compte du type de l’ouvrage et de sa destination. Tous les calculs se font par un expert mandaté par l’assureur et tiennent généralement compte des risques que comporte l’ouvrage concerné.

Coût d’une assurance dommage-ouvrage avec garanties optionnelles

Les garanties optionnelles contribuent quelque peu à une augmentation de la prime de l’assurance dommage-ouvrage. Toujours est-il que ces garanties ne sont pas forcément obligatoires. Ces garanties sont en effet liées aux risques chantier et à la responsabilité civile du maître d’ouvrage. Toutefois, il faut rappeler que le statut ou le profil de ce dernier n’est pas pris en compte. Les garanties facultatives concernent également la garantie des dommages immatériels et la garantie Constructeur Non Réalisateur. Il faut simplement comprendre que ces garanties sont de nature à augmenter le coût de l’assurance dommage-ouvrage tout en offrant une protection plus élargie.

Quelques exemples de tarifs d’assurance dommage-ouvrage

Voici quelques exemples de tarifs de l’assurance dommage-ouvrage appliquée à divers projets. Pour la construction d’une maison neuve dont le coût total s’élève à cent cinquante mille euros (150 000 €), la prime totale de l’assurance DO a été de trois mille sept cents (3700 €) soit 2,46%. Pour la réhabilitation d’un château qui a coûté six cent mille euros (600 000 €), le coût de l’assurance DO a été d’un montant de sept mille deux cent cinquante milles (7250 €). Pour la construction neuve d’un local professionnel ou d’un bâtiment industriel, le taux applicable sur le coût total de l’ouvrage varie entre 0,8% et 1,5%. Toutefois, il est utile de savoir que tous ces coûts n’incluent pas les garanties facultatives. Avec l’aide d’un courtier, vous pourrez obtenir les meilleurs taux du marché pour votre assurance dommage-ouvrage.

Que retenir ? L’assurance dommage-ouvrage est une obligation à laquelle il faut se soumettre lorsqu’on désire réaliser une construction. Les coûts varient selon l’assureur et tiennent compte de la nature et de la destination de l’ouvrage.

Comparer gratuitement des devis pour vos travaux

//

Poser une question ou réagir à cet article