Ce que vous devez connaître sur l’éco-toit

aymen 15/05/2019

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.


À l’origine utilisée typiquement dans les pays nordiques, la toiture végétale a aujourd’hui beaucoup de succès hors des frontières scandinaves. Elle est même devenue un phénomène apprécié des environnementalistes dans les années 70. Découvrez dans cet article les renseignements nécessaires pour comprendre ce qu’est le toit végétal.

La toiture végétale, succès mondial

Le phénomène relatif aux toitures végétalisées s’est propagé dans presque les grands pays dans le monde. Mais son origine remonte à bien des millénaires, dans les pays nordiques, plus précisément dans les pays scandinaves. Afin d’affronter le froid glacial qui dominait dans cette partie de la Terre, les habitants ont eu l’idée de faire pousser des plantes sur leur toit. Leur idée leur a valu du succès, car dès lors, ils ont pu bénéficier dans leur maison du même confort que celui retrouvé dans les maisons des zones à climats modérés.

Dès que la population mondiale a pris conscience de la détérioration de l’environnement, l’installation de la toiture végétalisée est devenue une solution efficace pour diminuer les effets de cette dégradation. Elle a surtout été adoptée dans les grandes villes. En plantant des végétaux sur le toit des maisons de ces grandes villes, on contribue à réduire énormément les pollutions. Les pays qui soutiennent le lancement des projets de mise en place de toiture végétale grossissent en nombre. En Allemagne par exemple, ce soutien se traduit par des aides publiques : les propriétaires qui veulent installer un toit végétal peuvent en bénéficier. Aux États-Unis également, depuis presque 20 ans, une augmentation de la surface de toiture verte a été remarquée.

Le succès de la toiture végétale dans l’Hexagone

À l’opposé de ses confrères européens, la France n’a pas encore adopté une quelconque démarche pour favoriser l’utilisation de la toiture végétale. Même si bon nombre de propriétaires ont choisi d’opter pour cette nouvelle tendance en matière de toiture, les couvreurs professionnels attestent que rares sont les toits classiques encore convertis n toits végétalisés. Le nombre de maisons doté d’un toit végétal ne va pas au-delà des 5 % des toitures.

Pour l’État, la couverture végétale n’est pas encore une priorité. Par contre, au niveau des régions, ce n’est pas le cas. Pour les propriétaires habitant les régions Hauts-de-Seine par exemple, il est possible de demander un financement des travaux d’installation d’une toiture végétalisée. Les propriétaires qui veulent bénéficier d’une telle aide doivent, en contrepartie, placer leur projet entre les mains de professionnel.

Il est important de savoir que ces aides financières aux propriétaires sont plafonnées. Le coût au mètre carré de l’installation d’un toit végétal varie entre 45 et 60 euros, respectivement en Ile-de-France et en Hauts-de-Seine.

Des conditions à respecter lors de l’installation de toit vert

L’installation d’un toit végétal exige un savoir particulier. D’où la nécessité pour n’importe quel propriétaire de solliciter les compétences et le savoir-faire d’un professionnel tel que ce couvreur expérimenté dans le 27. Ce dernier a suivi la formation spécifique nécessaire qui lui permet de bien entreprendre les travaux d’un tel projet.

Pour quelles autres raisons recourir aux services d’un couvreur ? Il est important de faire appel à un professionnel de la couverture de la toiture, car lui seul est capable de mener les travaux d’installation d’une toiture végétalisée en suivant les exigences du métier. Par exemple, lui seul sait à quel degré d’inclinaison le toit doit être placé ; lui est capable de déterminer si une structure a besoin d’être renforcée ou non. En général, les toits qui vont supporter des végétaux doivent être renforcés pour pouvoir rentrer dans la moyenne des 500 kg/m². Cette variable dépend de votre choix, selon que vous optez pour un éco-toit intensif, extensif ou semi-intensif.

//

Poser une question ou réagir à cet article