Quel matériau de construction pour sa maison ?

Amrani 16/08/2017

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.


Construire sa maison, c’est construire un projet de vie, nous voulons qu’elle nous ressemble et reflète notre mode de vie. Le choix du matériau est primordial dans cette démarche, car il définira l’aspect esthétique de la maison ainsi que sa résistance aux éléments.

La brique et le parpaing, des matériaux traditionnels.

En 2016, 48,7% des constructions en France étaient réalisées en parpaing et 37,3% en brique. Deux matériaux bon marché et simples à utiliser.

Le parpaing (ou bloc de béton) a la faveur des français grâce à son bon rapport qualité/prix. Les matières naturelles qui le composent (gravier, sable, ciment et eau) le rendent incombustible et le font très bien résister face aux tempêtes. Il est par contre vulnérable aux inondations, il laissera passer l’eau. De plus sa faible résistance thermique rend nécessaire la prévision d’une matière isolante supplémentaire lors de la construction.

La brique a une longue histoire dans la construction des habitations. Fabriquée à base d’argile, elle offre une bonne inertie thermique et régule naturellement l’humidité. Il est tout de même nécessaire d’apporter une isolation supplémentaire pour un bon niveau de performance, à moins d’opter pour la brique « monomur » : alvéolée, elle présente de grandes qualités thermiques qui la rendent autonome. Comme le parpaing, la brique est incombustible et offre une bonne résistance aux tempêtes, par contre elle présente une meilleure résistance à l’eau.

le bois, la pierre et la paille, des matériaux anciens qui reviennent peu à peu.

Dans un souci de retour à des valeurs simples et écoresponsables, les français se tournent peu à peu vers les matériaux nobles. Si la pierre et la paille restent encore marginales à ce jour, le bois arrive lui en troisième position dans leur choix pour la construction.

Alliant tous les trois une esthétique authentique à des performances thermiques raisonnables, le bois se démarque par sa simplicité d’utilisation (les pièces sont préfabriquées en amont) et son accessibilité. En effet, la pierre de son côté est moins facile à mettre en œuvre et d’un coût plus élevé. La paille quant à elle est plus utilisée en auto-construction, peu d’artisans la proposent. Elle doit être parfaitement maîtrisée, car mal utilisée, elle sera menacée par un pourrissement précoce.

Les nouveaux matériaux.

Des matériaux récents sont disponibles pour la construction, mais leur coût beaucoup plus élevé rend leur utilisation assez rare.

Le béton cellulaire est un mélange de ciment, de chaux, de sable, d’eau et de poudre d’aluminium. Léger et « aéré », il offre une très bonne isolation. Il s’use par contre plus rapidement que les matériaux classiques. Le bloc coffrant isolant quant à lui est composé de deux côtés isolants en polystyrène de très haute densité. Ses blocs sont assemblés puis du béton est coulé entre ses deux plaques. Facile à installer, son pouvoir isolant est adapté aux maisons passives.

Pour réduire le coût de la construction, il est possible de se tourner vers une structure métallique. Le chantier est court et propre, la bâtiment conçu est léger. Elle nécessite par contre une isolation par l’extérieur et une protection au feu supplémentaire. Autre inconvénient, elle réduit la portée des réseaux sans fil.

Le matériau universel n’existe pas, mais les particularités de chacun permette de trouver celui qui est le plus adapté à chaque situation.

Comparer gratuitement des devis pour vos travaux

//

Poser une question ou réagir à cet article