Les tendances pour la création d’une entreprise du bâtiment

Amrani 09/04/2018

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page a été notée 1 fois avec une moyenne de 5,00 sur 5. Vous pouvez vous aussi la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.


Cela fait maintenant plusieurs années que vous travaillez dans le secteur du bâtiment et de l’artisanat, vous aimez ce métier, et vos acquis vous apportent de sérieuses compétences et aptitudes dans la réalisation et le suivi de chantier.

Ces expériences emmagasinées vous donnent confiance en vous et vous pousse à sauter le pas afin de vous mettre à votre compte et de créer votre propre entreprise du bâtiment.

Les tendances du secteur du bâtiment et de l’artisanat

Bien entendu, vous-même vous aurez déjà avant de vous lancer dans les démarches administratives, effectué une étude de marché à l’aide d’un business plan. Il est très important pour un futur entrepreneur d’être organisé, d’avoir une feuille de route et de si tenir.

Comme le souligne un grand quotidien français, le nombre de nouveaux emplois est en croissance, tiré ainsi par le logement neuf principalement dans les agglomérations (+13% en volume). On observe donc la hausse des mises en chantier et des permis de construire.

Cela peut être dû à un marché du crédit à taux bas, car en 2016, suite à la situation économique du pays, le marché de l’immobilier avait vu apparaître une forte décroissance, d’où une valeur des biens en diminution et des agences immobilières fermées.

A noter qu’avec les prix d’acquisition des biens immobiliers d’aujourd’hui, les nouveaux acquéreurs adossent le plus souvent à leur premier prêt immobilier un second prêt pour les travaux de rénovation.

De plus la logique de crise empêche certaines personnes d’envisager un achat et s’engage le plus souvent dans des travaux de rénovation. Il n’est donc pas surprenant de voir que le marché de la rénovation a le vent en poupe puisque celui-ci affiche actuellement une somme de 45 milliards d’euros soit 35% du secteur du bâtiment et de l’artisanat.

De plus, la promulgation de la loi ALUR en 2014, a poussé les propriétaires dans l’obligation de s’engager dans des travaux de restauration et de rénovation des biens vétustes.

Voici un exemple des travaux qu’engagent la loi ALUR, le remplacement d’une chaudière, les isolations, et tous autres travaux concernant les économies d’énergie.

Les qualités nécessaires pour créer son entreprise dans le bâtiment

Il est important de noter que vous pouvez créer votre entreprise sans avoir de diplôme. Cependant, une expérience de 3 ans minimum dans le bâtiment est nécessaire. Des qualités de gestion et de management sont également requises.

En effet, vous devrez être capable de chiffrer un chantier, de faire des devis, gérer les comptes bancaires. Vous devrez être en capacité à manager une équipe sur un chantier ou encore de devoir recruter du personnel. Enfin, tout entrepreneur se doit d’être rigoureux et minutieux dans son travail. Il est recommandé de vous créer un réseau dans les métiers similaires au bâtiment et à l’artisanat.

Les démarches administratives inhérentes à votre projet d’entreprise

Premièrement, désigner le statut juridique adapté à votre activité et à votre capital. Sans associés les statuts sont l’EURL, l’EIRL et la SASU, en cas de collaborateurs orientez-vous vers la SARL, la SAS et le SNC, vous pouvez également choisir la voie du micro-entrepreneur.

Pendant votre choix, pensez à l’avenir de l’entreprise. Puis vous immatriculerez pour un coût d’environ 130 euros votre société auprès de la Chambre des Métiers et de l’artisanat (CMA).

Et pour finir vous obtiendrez votre extrait du Kbis, qui sera votre carte d’identité d’entreprise et vous permettra de commencer votre activité en bon et due forme. Vous l’aurez compris, avant l’obtention de ce fameux Kbis, un long processus vous attend. N’oubliez pas, la confiance ça se gagne.

//

Poser une question ou réagir à cet article