Gros plan sur l’isolation thermique des menuiseries

RemyT 19/06/2017

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page a été notée 1 fois avec une moyenne de 5,00 sur 5. Vous pouvez vous aussi la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.


Lorsqu’il est question d’optimiser l’isolation thermique d’un logement, il est plus courant de procéder au niveau de la toiture et des murs.

Or, près de 25 % des pertes calorifiques se font au niveau des portes et fenêtre. Autrement dit, isoler les menuiseries et les vitrages s’avère indispensable. Aussi, voici ce qu’il faut retenir concernant l’isolation thermique des menuiseries.

Rénover la menuiserie : un investissement rentable

isolation thermique interieurEn principe, pour améliorer l’isolation thermique des différentes ouvertures d’une habitation, une rénovation de la menuiserie s’impose. Il s’agit d’un investissement indispensable, mais surtout très rentable sur le long terme.

En effet, remplacer la menuiserie ouvre droit à un confort optimal pour les occupants, en plus de réduire considérablement la facture d’électricité liée à l’utilisation du chauffage.

Pour réaliser un tel projet, il convient de ce fait de s’adresser à un professionnel qualifié et expérimenté, le bon menuisier en mesure de vous orienter vers les solutions les plus adaptées à l’exposition de l’habitation, aux conditions climatiques de la région, et bien évidemment au niveau sonore auquel le logement est soumis. Il faut noter que la rénovation de la menuiserie optimise certes l’isolation globale de l’habitation, mais améliore également l’isolation phonique du logement.

Privilégier les matériaux et vitrages performants

Après avoir pris soin de consulter un professionnel de la menuiserie, ce dernier ne manquera pas de vous proposer un devis correspondant à votre projet de rénovation. Avant de lancer les travaux, il convient alors de prendre soin de choisir judicieusement les matériaux ainsi que les vitrages à adopter. En effet, la structure et le vitrage sont des facteurs clés entrant en jeu dans l’isolation thermiques des différentes ouvertes. Autrement dit, il faudra privilégier les matériaux et vitrages les plus performants, à l’instar de l’aluminium et du PVC.

Les menuiseries en aluminium disposent par exemple d’un système de rupture de pont thermique, tandis que le PVC se veut être isolant en soi, au même titre que le bois. Par ailleurs, le vitrage vient renforcer l’isolation de la structure, qu’il s’avère primordial de choisir la bonne épaisseur, de même que l’espace entre les vitres.

Focus sur les coefficients d’isolation

Enfin, au moment de choisir les menuiseries et les vitrages, il faut également porter une attention particulière sur les différents coefficients d’isolation thermique. Le coefficient « U » permet dans un premier temps de déterminer les performances des matériaux et vitrages. L’unité de mesure « Uw » indique pour sa part la performance thermique de la menuiserie et du vitrage inclus. Plus ce coefficient est petit, plus la menuiserie se veut isolante.

En ce qui concernant les vitrages courants, c’est l’unité de mesure « Ug » qui est à considérer, notamment lorsqu’il est question de remplacer le vitrage uniquement. Par ailleurs, pour pouvoir bénéficier d’un crédit d’impôt sur la rénovation de menuiserie, il est recommandé de choisir entre une fenêtre en PVC présentant un Uw inférieur ou égal à 1,4 ; en bois avec un coefficient inférieur ou égal à 1,6 et une fenêtre en aluminium avec un Uw inférieur ou égal à 1,8.

//

Poser une question ou réagir à cet article