Comment devenir bon conducteur d’engin

Brigitte 27/08/2020

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.


Sur chantier, conduire et manœuvrer les engins nécessitent des habilitations et des compétences requises. Le travail ne peut pas se faire par n’importe qui pour s’y mettre.

Le conducteur s’exécute sous les ordres et directives du chef de chantier sur quel engin s’exercer pendant les travaux.

Ses attributions dépendront aussi de la grandeur des travaux sur chantier.

La personne sélectionnée pour effectuer le travail devrait être autorisée et par-dessus tout cela, elle devrait s’acquitter d’un certificat issu d’une formation sur la conduite d’engin.

Qui peut conduire quoi ?

Sur terrain, on peut distinguer quelques engins spécifiques utiles aux travaux de transports, élévation, et on en passe

Des engins à conducteur portés ou télécommandés.

Le niveau de formation en dépend longuement sur quoi vous voulez en arriver. Pour exercer ce genre de métier, se convertir bien évidemment dans le milieu du BTP est la règle numéro 1.

Des formations adaptées délivrant des autorisations de conduite d’engins seront bien possibles pour gravir les échelles dans ce travail. Par exemple la formation CACES ou Certificat d’Aptitude à la Conduite En Sécurité qui est devenue une obligation depuis 1998 en France par le code de travail dans n’importe quel secteur d’activité.

Le CACES est un certificat propre au titulaire et valide dans toutes les entreprises nécessitant les conducteurs d’engins.

L’employeur devrait être exigent sur ce certificat, car cela diminuera bien considérablement le risque au travail et sur le chantier.

La formation peut délivrer une habilitation de 1 à 10 ans selon la durée de formation et la catégorie.

Le travail consiste à conduire mais surtout l’inspection des engins avant de les manœuvrer et utiliser.

Les engins nécessitent des entretiens jugés simples mais indispensables avant et après leurs utilisations pour maintenir leur bon fonctionnement.

Effectivement, conduire ne suffit pas pour bien se présenter en tant que conducteur d’engin. Quelques connaissances en mécanique sont vraiment sollicitées pour identifier les petites pannes et entretenir les engins.

Devenir conducteur

Le profil d’un bon conducteur d’engin devrait être un rigoureux travailleur capable de démontrer des efforts palpables, car il est aux commandes de toutes sortes d’engins présent sur le chantier.

Les engins ont un prix assez élevé voire hors de prix par rapport aux autres matériaux, cela nécessite une totale implication et concentration du conducteur. Il faut aussi faire preuve de vigilance, car sur terrain les risques sont bien multipliés et plutôt aggravant. Redoubler d’effort pour maintenir ce qu’il est

Avec tout le bagage nécessaire, être en bonne condition physique sera très demandé venant du conducteur. Être aux commandes et disposer de ces plusieurs commandes demandent tellement d’une bonne allure. Car il faudrait noter que les vibrations, les agressions des effets des enchaînements des engins comme la poussière excessive etc.

De nos jours, suites aux évolutions et innovation technologiques, le conducteur pourra bien en jouir de ces révolutions comme les sièges ergonomiques, les isolants sonores pour diminuer l’effet bruyant assourdissant venant des engins.

Et bien évidemment, travailler sur terrain et un travail purement en équipe. Le sens de la communication et du travail en équipe devront être au rendez-vous.

//

Poser une question ou réagir à cet article