Zoom sur l’adaptation d’un logement pour PMR

Nathalie-Silvin 23/08/2021

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.


La situation de handicap comme la perte d’agilité due au vieillissement ou bien à un accident temporaire peuvent provoquer des difficultés de mobilité. Les personnes concernées ne peuvent pas alors vivre dans un domicile classique. Pour leur permettre de subsister dans les meilleures conditions, il faut envisager quelques travaux de rénovation et des solutions d’adaptation de la maison. Mise au point.

Comment rendre un logement accessible à une personne handicapée ?

L’accessibilité est une condition primordiale qui doit permettre à tout un chacun d’accomplir les opérations simples du quotidien de façon autonome. Elle résulte donc d’une parfaite adéquation entre l’état d’une personne, ses aptitudes et son environnement. D’où la nécessité de l’adaptation logement handicap pour les individus en situation de handicap, les accidentés et les seniors. Dans ce cas, plusieurs détails doivent être pris en compte. D’abord, les espaces de circulation doivent permettre aux fauteuils roulants de se déplacer facilement. Ainsi, la porte d’entrée et les couloirs doivent comprendre un passage d’au moins 90 cm. Également, il est indispensable de prévoir un espace de manœuvre de 1,5 m de diamètre au minimum à l’intérieur.

Afin de leur favoriser le maintien à domicile, l’ergonomie de tous les dispositifs de commande mérite aussi une attention méticuleuse. Leur hauteur doit se situer entre 0,9 et 1,3 m. De plus, l’emplacement et la forme des poignées doivent être faciles à manœuvrer. Si possible, les systèmes contrôlables à distance seraient très pratiques. De même, le robinet et l’évier doivent être stratégiquement positionnés. En outre, les prises et les interrupteurs doivent être installés à la bonne hauteur. Ils doivent surtout être placés à proximité de l’entrée dans chaque pièce. Pour sécuriser les déplacements des personnes handicapées, il convient de privilégier un sol antidérapant. D’ailleurs, le tapis doit être fixé fermement. Enfin, la lumière à l’intérieur de la maison doit éclairer suffisamment chacun de leurs pas.

Faut-il faire appel à un professionnel pour ce type de projet ?

Afin de concrétiser au mieux son projet, il est conseillé de contacter un professionnel en la matière. Effectivement, il s’agit d’une opération complexe qui nécessite la prise en compte de nombreux facteurs et paramètres. La réaliser soi-même peut être une grosse erreur pouvant coûter une fortune au final. En plus de la contrainte budgétaire, le faux pas peut bien évidemment mettre en danger la vie des occupants. La solution la plus intéressante est donc celle de confier les travaux à un expert.

Afin de proposer des produits adaptés, le professionnel écoute d’abord les besoins de son client. Après, il fait le point sur la situation de ce dernier puis étudie son mode de vie. Ensuite, il évalue l’aménagement actuel de la maison. Après tous ces examens, il pourra avancer des solutions personnalisées. Par ailleurs, ce spécialiste peut conseiller les personnes concernées sur les différentes aides dont elles peuvent bénéficier dans le cadre de l’adaptation de leur logement. En effet, il en existe un grand nombre de dispositifs, mais chacun possède des conditions d’éligibilité spécifiques. Il peut aussi les accompagner dans toutes les démarches à effectuer pour bénéficier des aides.

//

Poser une question ou réagir à cet article