Ravaler la façade d’un immeuble en milieu urbain : quelles précautions prendre?

Nathalie-Silvin 20/09/2022

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.

    Les travaux de ravalement de façade impliquent la remise en état des murs extérieurs d’une maison ou d’un immeuble. Selon les cas, ils peuvent impliquer un chantier d’une importante ampleur. Malgré cela, leur exécution est obligatoire dans certaines localités. Toutefois, ravaler une façade n’est pas toujours chose aisée. L’intervention est d’ailleurs plus complexe si la bâtisse se trouve en pleine vielle ou dans une localité à forte démographie. Pour assurer au maximum la sécurité du chantier, quelques précautions devront être prises. On en parle dans les lignes qui suivent. Découvrez !

    Se renseigner sur les normes régissant la ville

    Il est essentiel de se renseigner sur les règlementations en vigueur avant d’appréhender des travaux de ravalement de façade. En effet, leur mise en œuvre est strictement encadrée.

    D’une part, il faut tenir compte des normes nationales à l’instar des documents techniques unifiés ou DTU. Ces derniers sont relatifs à la qualité et au dosage des matériaux, à la façon d’appréhender les travaux et aux techniques à utiliser. À côté des DTU, il y a le Plan local d’urbanisme ou PLU. Ce dernier vise à préserver l’identité architecturale de la ville. Ainsi, il peut imposer et/ou restreindre l’utilisation de certains matériaux. Il peut par exemple interdire l’utilisation de certaines couleurs pour la façade.

    Avant d’entamer la moindre chose, il faut donc s’assurer que le projet est conforme aux normes applicables dans la région. Pour cela, vous pouvez consulter l’avis d’un professionnel comme le ravaleur. Cet artisan peut d’ailleurs vous accompagner dans la réalisation des démarches administratives obligatoires.

    Les mesures à prendre pour sécuriser le chantier

    La sécurisation du chantier est une étape fondamentale. Des précautions doivent être prises pour écarter les accidents et les dommages au cours de la mise en œuvre du chantier. Des dispositifs de sécurité seront ainsi installés. En l’occurrence, il y a :

    • La pose de panneaux de signalisation en début et à la fin du chantier pour avertir les passants que des travaux de ravalement sont en cours ;
    • L’installation de filets et de bâches de sécurité pour prévenir les dommages que peut occasionner la chute des outils, des matériaux, ainsi que la projection de poussière ;
    • La mise en place des échafaudages pour faciliter l’intervention des ravaleurs pour les travaux en hauteur. Ces dispositifs préviennent également les accidents, notamment les chutes.
    • La mise en place d’une déviation, si besoin est pour que la circulation des voitures et des piétons reste fluide.

    À côté de cela, les ravaleurs qui interviennent sur le chantier doivent impérativement porter un équipement de protection individuelle ou EPI.

    En outre, des précautions supplémentaires devront être envisagées en fonction de la configuration du chantier. C’est le cas par exemple de l’installation d’une benne pour gérer les gravats et déchets de chantier ou encore un système de collecte des eaux usées.

    Pour que les travaux soient effectués dans les normes, il est donc préférable de faire appel à un ravaleur compétent et consciencieux comme cet expert en travaux de ravalement de façade en Evry.

    Quant est-il des horaires de travail ?

    Les travaux de ravalement peuvent causer des nuisances sonores. Pour préserver la tranquillité de l’entourage et éviter les problèmes de voisinage, les règlementations en vigueur ont établi des horaires de travail à observer.

    Par conséquent, les travaux devront être réalisés de 8 h 30 à 12 h et de 14 h à 19 h 30 durant les jours ouvrables, c’est-à-dire du lundi au vendredi.Les samedis, les travaux devront être effectués de 9 h à 12 h et de 15 h à 19 h. Quant aux dimanches et aux jours fériés, l’horaire de travail se situe entre 10 h et 12 h.

    //

    Poser une question ou réagir à cet article