Quel type de fenêtre choisir pour une isolation thermique efficace ?

Amrani 15/02/2018

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page a été notée 1 fois avec une moyenne de 5,00 sur 5. Vous pouvez vous aussi la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.


Pour gagner tant en confort thermique qu’acoustique, l’isolation des fenêtres de son logement constitue un passage obligé. En effet, les ouvertures de la maison sont à l’origine de 15% des déperditions de chaleur. Quel modèle choisir ?

Des pertes thermiques même quand on ne les ouvre pas

De la cuisine à la salle de bain, en passant par l’escalier, il y a forcément une fenêtre qui apporte la lumière du jour et du confort aux occupants. Pourtant, une ouverture de mauvaise qualité ne retient pas la chaleur. Elle est donc synonyme de déperditions énergétiques importantes.

Il n’y a pas que l’épaisseur de la vitre qui est concernée. Le montant et le châssis comportent des matériaux poreux et laissent également sortir la chaleur du logement.

Les parois vitrées sont celles qui laissent passer le plus de chaleur à cause de leur étendue. Il demeure important de bien les choisir. C’est la même chose pour une fenêtre coulissante.

Pour une isolation parfaite, découvrez les fenêtres adéquates sur ce site. Vous optimiserez la performance énergétique de votre logement avec leur simulateur.

Les valeurs U et g

Pour choisir son vitrage, deux valeurs sont à prendre en compte :

  • La valeur U : elle indique la capacité du vitrage à résister à la perte de chaleur. Plus U est petit, plus le produit apporte une bonne isolation en hiver (et en été aussi d’ailleurs).
  • La valeur g : le facteur solaire indique la capacité du vitrage à laisser pénétrer l’énergie du soleil (infras rouges + lumière visible). Un g de 0,55 veut dire que 55% de l’énergie solaire traverse le vitrage.

La vitre idéale a donc un petit « U » et un grand « g » – à l’inverse donc de leur notation mathématique !

Les fabricants indiquent aussi une valeur U pour l’ensemble vitre + cadre. On parle alors de « Uw », pour U-window. En général, Uw > U.

Les modèles pour une meilleure performance

La base pour une isolation performante consiste à remplace les fenêtres simple vitrage par des fenêtres double vitrage (U = 1). Mais il existe aujourd’hui des modèles à triple vitrage, encore plus performants (U = 0,4). Il y aurait 2 à 4 fois moins de perte de chaleur.

Comment ça marche ? Une couche de gaz se trouve emprisonnée entre les différentes vitres, et augmente ainsi l’imperméabilité.

Côté encadrement, on privilégiera les cadres fins. En effet, le double ou triple vitrage d’aujourd’hui s’avère plus performant que les matériaux de support. De la même façon, on préférera des modèles avec un vitrage d’un seul tenant, plutôt qu’en plusieurs petits carreaux. D’autant plus qu’ils laissent entrer davantage de lumière, bonne pour le moral.

Il existe des produits en bois, en PVC, en aluminium. Le choix dépend grandement de l’esthétique et du prix. L’aluminium, très tendance, est aussi plus onéreux. Toutefois, quel que soit le matériau, Uw devra être le plus petit possible.

On choisira également des modèles équipés d’une moustiquaire. Celle-ci renforce l’action isolante, en limitant l’entrée d’air chaud en été. De cette façon, on utilise moins de climatisation très énergivore.

Enfin, un geste simple comme fermer les volets limite considérablement les déperditions thermiques la nuit.

Pour une construction neuve

Avec une construction neuve, on peut passer tout de suite aux derniers produits énergétiques les plus performants. En général, le surcoût est amorti rapidement dans le budget chauffage.

Si vous faites construire, il existe aussi une astuce toute simple : en orientant les pièces principales au sud, on renforce la performance des fenêtres. En effet, elles peuvent dans cette configuration laisser entrer plus d’énergie solaire que sortir de la chaleur du chauffage.

Parlez-en à votre architecte ou votre promoteur. Ce professionnel vous indiquera, en fonction des règles d’urbanisme, si l’orientation au sud est réalisable ou non.

De la même façon, on réfléchira à la dimension des vitrages. Plus ils sont grands, plus ils laissent passer d’air.

En conclusion, on choisira des verres d’un seul tenant mais de dimensions moyennes. On optera pour des modèles double voire triple vitrage en fonction du budget.

Comparer gratuitement des devis pour vos travaux

//

Poser une question ou réagir à cet article