Location immobilière : l’essentiel à savoir sur les charges locatives

aymen 29/05/2018

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.


Vous projetez de réaliser un investissement locatif ou tout simplement mettre votre résidence secondaire au Pays basque en location ? Avant de proposer votre offre à Côte Ouest Immobilier, il est essentiel d’en savoir davantage sur les charges locatives, notamment le caractère récupérable des frais que vous allez engager. À savoir que la contribution des locataires aux dépenses liées au bon fonctionnement de l’immeuble est fortement exigée par la loi, en particulier pour les logements situés en immeuble.

Les charges récupérables

En plus du loyer, le locataire se doit de payer les charges relatives à l’utilisation de l’appartement ou de la maison. Réglementés par le décret du 26 août 1987, ces frais concernent les dépenses qui lui sont profitables. Dans le cas d’une location d’un logement dans un immeuble collectif, entre autres, le preneur est dans l’obligation de participer à l’entretien des parties communes, et doit s’acquitter des frais de menues réparations ainsi que de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères.

Par ailleurs, dans le cas d’une maison individuelle, les charges locatives sont limitées aux services dont profite le locataire. Elles ne concernent que la taxe de récupération des ordures dont le payement peut être ponctuel sur justificatif de la dépense engagée. Dans le cas où vous n’habitez pas la région où se situe le logement à louer, n’hésitez pas à confier la gestion de votre propriété à Côte Ouest Immobilier.

Location meublée et vide

Votre bien à louer est-il un meublé ? Si c’est le cas, vous aurez deux manières de déterminer le montant des charges locatives, à savoir, l’estimation en forfait ou au réel. La première solution est l’option la plus courante. Elle consiste à fixer une somme qui sera immuable, quel soit les frais réels des charges. Il convient, cependant, de souligner que le montant ne doit pas afficher un écart important par rapport aux charges réelles. Sinon, rien ne vous empêche d’exiger l’acquittement ponctuel des charges réelles présentant un montant qui sera fixé en fonction de la part des charges récupérables indiquées par le décret du 26 août 1987.

Si le projet que vous souhaitez proposer à Côte Ouest Immobilier se porte sur une location vide d’une maison, le futur occupant doit payer le coût réel des charges récupérables. L’option forfaitaire n’est pas, donc, envisageable. Toutefois, un versement mensuel d’une provision pourrait être demandé, car le montant de ces charges ne sera pas connu au jour le jour. Il fera l’objet d’un décompte formalisé par des justificatifs

Bon à savoir

Pour estimer la totalité annuelle des charges réelles supportées par votre locataire, le propriétaire ou le représentant, doit établir un décompte à partir des dépenses réellement effectuées et les montants perçus. Ceci dit, si la provision est supérieure à coût réel des charges locatives, l’écart constaté doit être remboursé. Dans le cas contraire, le bailleur a, tout à fait, le droit de réclamer le complément au preneur. Il pourra, en parallèle, revoir la provision à la hausse, sous condition d’une justification du budget prévisionnel.

//

Poser une question ou réagir à cet article