La cogénération et la micro-cogénération : une alternative ?

Amrani 22/02/2017

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page a été notée 1 fois avec une moyenne de 5,00 sur 5. Vous pouvez vous aussi la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.


viessmann-vitotwin-cogenerationCes dernières années, de nombreux systèmes de chauffage alternatifs ont connu un succès retentissant auprès des consommateurs qui voulaient passer à autre chose que les chaudières traditionnelles au gaz ou au mazout. Parmi ces alternatives, la micro-cogénération (et la cogénération) est en train de se faire une place au soleil…

Les médias ont pris l’habitude de parler des pompes à chaleur, des chaudières à pellets, des poêles à pellets ou encore des chaudières à condensation pour démontrer le renouveau des systèmes de chauffage. Cependant, si ces alternatives peuvent être très intéressantes dans certains cas, on a tendance à laisser de côté les chaudières à micro-cogénération pour les ménages (ce type de système est également parfois appelé CHP pour Micro combined heat and power).

Comme sa dénomination anglaise l’indique bien, ce système permet de fournir aux habitations (micro-cogénération) ou aux entreprises (cogénération) du chauffage et de l’électricité à partir d’un même moteur thermique. L’avantage principal de la cogénération résidant dans le fait que la production d’électricité est directement valorisée sur place.

Une chaudière qui peut être alimentée par divers combustibles

La chaudière à cogénération (ou micro-cogénération) est un système de chauffage, de production d’eau chaude et d’électricité qui peut être alimenté via différents combustibles comme le gaz naturel, le LPG, le mazout de chauffage ou encore des combustibles plus « verts » comme le bio-diesel ou le biogaz).

Le fonctionnement de ce type de chaudière est relativement simple puisqu’il consiste à réutiliser l’énergie des gaz d’échappement rejetés pour produire de la chaleur. Si ce système n’est pas nouveau pour les grandes industries, ce n’est qu’il y a peu qu’il a été adapté aux constructions individuelles.

//

Poser une question ou réagir à cet article