Augmenter la surface du plancher de la maison

Nathalie-Silvin 18/10/2017

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.


Il est désormais possible de gagner de la surface par le par l’extension du plancher. Cette solution est souvent envisagée pour rendre aménageables les combles perdus. Vous gagnez alors de la surface par le sol. L’extension du plancher est un véritable chantier. Il est alors obligatoire de solliciter auprès de la mairie un permis de construire surface plancher.

Les caractéristiques d’une extension du plancher

L’extension du plancher peut bien se faire au rez-de-chaussée, à l’étage ou dans les combles. Le but, c’est de gagner le maximum de surface dans le sol. La seule limite reste la surface autorisée de votre terrain. Plusieurs études sont mises en jeu dans la réalisation de ce type de travaux. Mais avant tout, il faut être en règle auprès de la mairie. Pour la création d’un espace de plus de 20 m², un permis de construire pour la surface de plancher est obligatoire. Pour les surfaces inférieures à 20 m², une simple déclaration suffit. Si vous créez une surface habitable de plus de 150 m², il est obligatoire de faire appel à un architecte pour les travaux.

Vous pouvez également consulter à la mairie le coefficient d’occupations des sols ou le COS. En effet, il existe des limites du reculement minimal vis-à-vis des limites du terrain dans certaines régions. L’extension par les côtés consiste à agrandir le sol avec la maçonnerie classique, en ossature bois ou en béton banché. Quoi qu’il en soit, l’extension doit impérativement être en harmonie avec les parties existantes de la maison. Pour la façade de votre habitat, celle en parpaing peut être rhabillée de plaques de zinc, de bardages bois ou de pierres encollées.

Les travaux d’extension de plancher

Une fois que l’étude est établie par un professionnel et que vous avez obtenu le permis de construire, les travaux peuvent commencer. Définissez également le style d’extension que vous désirez. Actuellement, le bois reste à la mode. Il en existe portant le label « écologique ». Le bois est d’un style intemporel. Il s’adapte facilement à la construction existante de votre maison en largeur comme en hauteur. Outre le bois il existe également la maçonnerie classique. Pour plus de solidité, optez pour le béton banché. Il existe deux types d’extensions : l’extension par ossature et l’extension par poteau poutre.

L’extension par ossature est également appelée la plate-forme. Avec ce type de chantier, le bâti est élevé par étage. Les murs sont ensuite surélevés et les caissons supportant l’extension sont remplis d’isolants. Ces derniers sont ensuite protégés par un pare-pluie ou encore un pare-vapeur. L’extension en poteau poutre de son côté, allie des poutres tous les 90 cm pour constituer des portiques. La dalle est ensuite coulée en béton. Quel que soit le type d’extension que vous choisissez, il est obligatoire de procéder à l’isolation. Cette dernière permet d’avoir une température agréable dans la pièce tout au long de l’année. Vous n’aurez pas trop froid en hiver et vous n’aurez pas trop chaud en été.

Comparer gratuitement des devis pour vos travaux

//

Poser une question ou réagir à cet article