3 choses à savoir sur l’investissement en EPHAD

Amrani 09/09/2017

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page a été notée 1 fois avec une moyenne de 5,00 sur 5. Vous pouvez vous aussi la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.


Investir en EPHAD est un excellent moyen pour générer des revenus supplémentaires. Cette action permet également de bénéficier d’un système de défiscalisation très avantageux en plus de la possibilité de s’octroyer un abattement considérable sur la base d’imposition. Cependant, avant de s’y lancer, il faut connaître 3 points très importants.

Bien choisir son programme

Plusieurs exploitants sont présents sur le marché des résidences médicalisées comme les EPHAD, en France. Cependant, afin de choisir le meilleur et de garantir la rentabilité de son investissement, il est important de choisir l’EPHAD selon la taille de l’exploitant qui gère l’établissement. La connaissance du gestionnaire est la garantie que le contrat de bail est solide. L’investisseur devra ainsi, voir l’évolution et le volume du chiffre d’affaires ainsi que le prix de location affiché pour chaque chambre. Cela demande à ce qu’il étudie ce prix par rapport à la situation géographique de la résidence médicalisée. Un EPHAD au loyer élevé et mal situé peut manquer de demande. Après le loyer, il est nécessaire de voir les charges assimilées par le gestionnaire ainsi que le taux de rentabilité qu’il propose. Enfin, l’investisseur doit connaître les tarifs de chaque chambre au sein de l’EPHAD, afin de se positionner sur son investissement.

Opter pour la meilleure forme de fiscalité

Un investisseur doit savoir que les revenus engendrés par le placement en EPHAD sont intégrés dans le BIC ou Bénéfices Industriels et Commerciaux. Sa fiscalité sera également assimilée à une location meublée.  Pour ce qui est de la TVA, si l’EPHAD est en cour de construction, l’investisseur doit payer à l’avance cette taxe en vue de financer l’achèvement de la résidence. Cependant, la taxe sur la valeur ajoutée peut être remboursée après demande. Pour les autres types de fiscalité sur l’investissement en EPHAD, l’investisseur peut bénéficier d’une réduction d’impôt sur ses revenus selon le principe de la LMNP classique. Il peut aussi bénéficier du système de défiscalisation en LMNP Censi Bouvard et bénéficier d’un abattement de 11 % si son investissement ne dépasse pas les 300 000 euros et que la durée du bail est supérieure ou égale à 9 ans. Enfin, son choix peut aussi se porter sur le régime d’imposition Micro BIC qui lui permet de jouir d’une réduction de 50 % sur les rémunérations générées par le placement dans la résidence médicalisée.

Combien faut-il avoir pour investir en EPHAD ?

En région et en dehors des grandes métropoles, le prix minimum d’acquisition d’une chambre en EPHAD est de 150 000 euros TTC. Cependant, ce tarif peut augmenter jusqu’à 250 000 euros TTC dans la capitale française. Toutefois, le tarif moyen d’acquisition de chambres en Ehpad est de 150 000 euros à 190 000 euros comprenant toutes les taxes. À ce prix, un investisseur peut acquérir une chambre médicalisée de 18, 20 ou 25 m².

Comparer gratuitement des devis pour vos travaux

//

Poser une question ou réagir à cet article