Comment s’effectue la transformation de l’énergie solaire en électricité ?

Brigitte 09/01/2021

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page a été notée 1 fois avec une moyenne de 5,00 sur 5. Vous pouvez vous aussi la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.


L’énergie solaire se transforme en électricité par l’effet photovoltaïque. Découvrez ici le principe.

Depuis les années 70, on utilise surtout l’énergie solaire dans les endroits isolés tels que les villages enclavés, les bouées en mer, les relais téléphoniques et les chalets de montagne. Ces sites ne sont pas branchés au réseau électrique, car le raccordement à la distribution d’énergie s’avère trop onéreux ou trop complexe voire techniquement impossible. On y installe alors des batteries de stockage. Ces installations captent le rayonnement solaire et conservent l’énergie reçue pour qu’on puisse l’utiliser la nuit ou en mauvais temps.

Quel est le principe de l’effet photovoltaïque ?

L’effet photovoltaïque est un phénomène qui se déroule dans le panneau solaire. Ce panneau est composé entre autres d’un matériau photosensible : le silicium. Le silicium absorbe le rayonnement solaire. Il produit une tension électrique entre ses différents points, transformant ainsi le flux lumineux en courant électrique.

Quel type de courant électrique produit l’installation photovoltaïque ?

Comme l’explique si bien le spécialiste de l’énergie solaire, au sein du panneau, le courant électrique produit est d’abord du courant continu. Étant semi-conducteurs, les cristaux de silicium envoient ce courant continu à l’onduleur. C’est à ce niveau que le courant continu se convertit en courant alternatif consommable par tous les équipements électriques d’une maison.

Où va le courant alternatif après conversion ?

Le courant alternatif produit vient alimenter les équipements électriques du bâtiment qui peut être une habitation ou un milieu professionnel. C’est l’autoconsommation. Le reste, non consommé, va s’injecter dans le réseau public de distribution. C’est la production d’énergie.

L’autoconsommation avec stockage d’électricité offre donc l’opportunité d’employer l’énergie solaire, une ressource gratuite et existant en abondance sur terre, et ce, en tout temps, dès qu’il fait jour. Aujourd’hui, l’utilisation du photovoltaïque s’étend même sur les sites raccordés au réseau. Elle est toujours avantageuse dans la mesure où l’énergie électrique non consommée peut se vendre au fournisseur d’énergie. Dans ce cas, elle va être réinjectée dans le réseau de distribution.

Existe-t-il des bâtiments qui n’auto-consomment pas l’électricité produite par le photovoltaïque ?

Oui, c’est le cas des centrales photovoltaïques au sol qui ravitaillent toute une agglomération en électricité. Ces stations solaires se composent de modules photovoltaïques montés en parallèle ou en série puis raccordés à un certain nombre d’onduleurs. Le principe de génération d’énergie électrique est le même que pour les habitations, mais d’une puissance crête dix fois voire 200 fois plus grande que celle d’une résidence.

Qu’est-ce que les modules photovoltaïques ?

Les modules photovoltaïques sont un ensemble de cellules photovoltaïques connectées entre elles. Ces cellules sont composées de cristaux de silicium pur. Elles sont protégées par des capsules, parce qu’elles sont fragiles et fines. En général, une cellule photovoltaïque a une épaisseur de 200 µm. En plus, les cellules solaires sont très sensibles à l’humidité, à la corrosion et à la variation de température … bref, à leur environnement.

Selon le type de panneau photovoltaïque, la couleur des modules solaires est noire ou bleutée. Les panneaux monocristallins sont noirs, les polycristallins bleutés. Aujourd’hui, il existe des tuiles constituées de modules photovoltaïques.

Touchons deux mots sur le silicium, puis sur le type d’onduleur pour terminer. Le silicium est extrait de la silice. La silice est un matériau présent dans le sable. Il existe en abondance sur terre. En ce qui concerne le type d’onduleur, ce convertisseur de courant DC/AC est plus grand lorsqu’il est associé à une chaîne de modules photovoltaïques. Les micro-onduleurs sont, comme leur nom l’indique, beaucoup plus petits. Ils se placent au dos de chaque module.

//

Poser une question ou réagir à cet article