Se protéger contre les incendies : quelles solutions pour les résidences personnelles et collectives ?

Nathalie-Silvin 01/11/2022 Guides & Conseils

: trouvez des

Demandez des devis aux de votre région pour .

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Le feu est un danger qui guette sans arrêt toutes les habitations, qu’elles soient personnelles ou en copropriété. Il est ainsi important de maîtriser la sécurité incendie en toute circonstance. Mais il faudra aussi mettre en place les dispositifs nécessaires pour sécuriser au maximum une maison ou un immeuble.

L’alarme incendie et l’extincteur pour les maisons personnelles

Installer une alarme incendie devient une obligation pour les particuliers depuis le mois de mars 2015. C’est un dispositif de sécurité incontournable de l’habitat qui prévient la propagation des flammes. Il se déclenche généralement après avoir détecté d’éventuelles fumées. Ce qui permet de prendre les initiatives pour éteindre le feu naissant s’il y en a. Mais le DAAF ou détecteur avertisseur autonome de fumée n’est pas très pratique dans les pièces où la fumée est souvent présentée comme la cuisine. Il se déclencherait pour si peu et ferait sûrement du bruit inutilement. Heureusement, il existe plusieurs types d’alarmes incendie sur le marché pour convenir à différentes situations.

Mais c’est surtout une raison de contacter un professionnel comme https://www.lapcfprotectionincendie.fr/ en la matière. En effet, sans connaître les caractéristiques et les capacités des dispositifs anti-incendie, on peut en installer un qui soit totalement inopérant. Il faut aussi placer le détecteur à un endroit précis où il sera assuré de fonctionner. En outre, l’expert pourra conseiller les particuliers sur le choix du type de détecteur. Par exemple, l’idéal pour la cuisine serait un DAAF muni d’un capteur de chaleur étant donné qu’il y aura souvent des fumées en tout genre. Pour finir, il ne faut pas oublier d’installer les extincteurs dans les recoins en complément de ce dispositif pour assurer la protection de sa maison.

Des installations spécifiques pour les immeubles en copropriété

À l’évidence, le topo est tout à fait différent pour les bâtiments en copropriété. Il faut effectivement équiper chaque appartement de dispositifs anti-incendie, mais en plus, il faut protéger l’ensemble de la bâtisse. Il existe, dans cette optique, des éléments spécifiques à mettre en place. Tout d’abord, conformément aux réglementations, les syndics doivent installer des affichages de sécurité pour l’évacuation en cas d’incendie. Pour cela, ils peuvent se rapprocher d’un professionnel pour que les indications soient les plus claires et objectives possible. Ils doivent également mettre à disposition des résidents des extincteurs. Il s’agit là du minimum à faire pour lutter contre un éventuel incendie.

Bien entendu, on peut faire plus pour réduire à zéro les chances pour incendie de se produire. À titre d’exemple, les syndics ont la possibilité d’installer un système de désenfumage sur l’ensemble d’un immeuble. Il vise à prévenir la propagation des flammes en évacuant la fumée. Ce système permet également de réduire la toxicité de l’air ambiant pour que les résidents puissent sortir tranquillement en cas d’incendie grave. En outre, les portes coupe-feu sont très pratiques pour empêcher le feu d’atteindre d’autres étages. Toutes ces installations et d’autres encore sont disponibles pour rassurer les occupants d’un bâtiment en copropriété. Pour en profiter, il est recommandé de faire appel à un spécialiste de la sécurité incendie.

//

A propos du rédacteur

Avatar photo

Nathalie-Silvin est une rédactrice spécialisée dans le domaine des travaux et tout ce qui touche de loin ou de près à l'Habitat. Elle vous permet de profiter de conseils généralistes pour vos travaux mais aussi sur des sujets plus pointus !

Poser une question ou réagir à cet article