À quoi peuvent servir les tarières thermiques ?

aymen 12/03/2018

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles Cette page n'a pas encore été notée, soyez le premier à la noter.
Loading...

Estimez gratuitement vos travaux en ligne
Vous recevrez immédiatement une estimation exacte du coût de vos travaux ainsi que des exemples de devis.


L’utilisation d’une tarière thermique s’avère indispensable pour les exploitants forestiers et les professionnels du jardinage. Elle permet de creuser des trous uniformes et bien dimensionnés dans le sol en un temps éclair. La manipulation de cet outil est loin d’être compliquée. Il suffit d’apprendre à s’en servir et de connaître toutes ses caractéristiques. Voici quelques conseils pratiques pour aider les débutants.

Le rôle de la tarière thermique

De manière générale, la tarière thermique sert à faire des trous avec des diamètres et des profondeurs différentes dans le sol, particulièrement la terre. Elle intègre pour cela une mèche hélicoïdale ; un bloc de moteur deux-temps doté de systèmes de sécurité ; et de bouton permettant de paramétrer sa vitesse. La prise en main sera toujours au rendez-vous étant donné que ce dispositif se présente sous la forme d’une brouette. Ainsi, le jardinier pourra l’utiliser de la meilleure façon. La tarière thermique s’avère particulièrement efficace pour percer le sol pour poser des arbustes ; des arbres ; ou encore des poteaux. Contrairement à une simple bêche, elle est capable de creuser des trous plus profonds sans effort. Autrement dit, cet équipement laisse la possibilité de réaliser des gains de temps et d’économiser de l’énergie pendant les séances de jardinage. À noter qu’il existe différents types de tarières thermiques sur le marché. Les modèles équipés d’une béquille sont aptes à creuser des trous allant de 60 jusqu’à 300 mm de diamètre sur des endroits difficiles d’accès. De son côté, la tarière thermique sur roue se présente sous forme de brouette peut s’avérer simple à déplacer. On remarque aussi des dispositifs capables de creuser le sol jusqu’à 2 mètres de profondeur.

Apprendre à manipuler une tarière thermique

Une fois qu’on a maîtrisé le fonctionnement de la tarière thermique, il est possible de faire des trous bien dimensionnés en un temps record. En fonction de la performance de l’appareil et de la qualité de la mèche qui la compose, le jardinier peut travailler sur des sols durs. Les modèles affichant une puissance de plus de 2000 Watts restent les meilleurs. Quoi qu’il en soit, il est déconseillé de creuser dans du béton sous peine d’endommager le matériel. Il faut donc réfléchir deux fois avant de commencer le forage dans le sol. Il convient de s’équiper d’un casque de protection ; de gants de sécurité ; et de bottes lors de l’utilisation de cette machine. Porter des kits d’isolation auditive s’avère aussi indispensable étant donné que la tarière thermique fait beaucoup de bruits quand elle est en marche. Les lunettes protègeront les yeux contre la poussière et la terre. On peut rapidement démarrer ce dispositif à l’aide d’un lanceur à main. Il suffit de tirer sur ce fil pour faire fonctionner son moteur. L’utilisateur doit se placer derrière la tarière thermique avant de commencer le forage afin d’éviter les blessures. Une fois qu’il a trouvé la bonne position, il doit exercer une pression suffisante en tenant les poignées de l’appareil pour simplifier le forage manuel du sol.

En cas de besoin d’achat d’une tarière thermique, nous vous conseillons le site http://tarierethermique.com.

 

 

//

Poser une question ou réagir à cet article